Comme vous le savez, j'ai vaillament entrepris de laisser des sondages sur le blog, à droite en dessous de la photo et au dessus des liens, dans le but de répondre de manière très globale aux questions les plus courantes posées à Google concernant la prépa et qui correspondent probablement aux angoisses les plus fréquentes des étudiants intrépides souhaitant intégrer une khâgne. Je modifie les sondages à une fréquence de deux semaines pour bien vous laisser le temps à tous, chers lecteurs, d'y répondre et j'en publie les résultats sur cette page avec de petits commentaires de mon cru. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des idées de sondages.

Sondage 1
133 participations

La prépa vous empêche-t-elle d'avoir une vie sociale ?
1) Non, je continue de sortir régulièrement (38%)
2) Non, mais on ne sort qu'entre khâgneux (27%)
3) Oui, mais ça me convient (16%)
4) Oui, c'est affreux, je n'ai plus le temps de rien (19%)

Une majorité de khâgneux, à savoir 51, semblent donc garder un mode de vie de débauché d'être humain socialement développé et malgré les contraintes imposées par la prépa, continuent à sortir, à voir leurs potes et à faire la fête, sans pour autant être indignes de leur statut de khâgneux. 36 khâgneux avouent ne sortir qu'avec des khâgneux, ce qui peut se révéler un très bon choix étant donné que nous partageons les mêmes intérêts et les mêmes obligations. Je plains sincèrement les 25 malheureux khâgneux qui n'ont plus le temps de rien faire et sont assaillis de travail, car je les comprends sincèrement, il m'arrive souvent de me sacrifier à cause de la prépa. Et 21 khâgneux ne sortent plus, mais c'est par choix, pour se consacrer entièrement à la prépa (après tout, ça ne dure qu'un an, il faut savoir ce qu'on veut dans la vie). Conclusion : la prépa est avant tout un système de concessions. On peut très bien concilier les sorties et le travail, mais c'est un équilibre à trouver.

 

Sondage 2
106 participations

Avez-vous des Devoirs Surveillés les samedis matin ?
1) Oui, tous les samedis (30%)
2) Oui, mais pas tous les samedis (42%)
3) Non, mais j'aimerais bien (4%)
4) Non ça serait horrible (24%)

C'est LA question cruciale que se posent tous les aspirants à la prépa. Quid du weekend ? Et bien désolée de vous décevoir, mais, comme il fallait s'y attendre, une majorité de khâgneux, à savoir 45, subit un entraînement intensif et voient la plupart de leurs samedis bousillés par un DS de 6 heures, ce qui est bien normal si l'on veut progresser. Cependant, nous avons quand même la chance d'avoir quelques weekends de libre, par exemple avant et après les concours blancs, les samedis de rentrée, ou lorsque que ce sont des épreuves d'option. En revanche, il existe apparemment 32 pauvres khâgneux pour qui je compatis, qui n'ont aucun samedi de libre. Certaines prépas ont le bon goût d'épargner le weekend de leurs étudiants, ce qui semble convenir à 25 d'entre eux. Mais il y a quand même 4 masochistes qui regrettent de ne pouvoir s'entraîner plus souvent. Conclusion : on sait très bien à quoi s'attendre en venant en prépa. Il y a de fortes chances pour qu'on souffre. Mais dans la plupart des lycées, cette souffrance est un simple entraînement et non une punition, bénéfique dans la perspective du concours et donc à relativiser.

 

Sondage 3
91 participations

Rendre le latin facultatif...
1) Je suis pour (52%)
2) Je suis contre (48%)

J'avoue, ce sondage déborde un peu du sujet, mais si je l'ai fait, c'est avant tout pour me rassurer. Maintenant je sais que je ne suis pas la seule à galérer en latin et à espérer voir cette matière devenir une option. Par conséquent, je n'en veux pas aux Lettres Classiques, qui ont défendu corps et âme leur vénérable discipline de prédilection, et c'est bien normal, j'aurais fait pareil à leur place. On est d'accord qu'à trois voix d'écart, 47 pour et 44 contre, ce sondage ne veut rien dire, sinon que quand même, l'optionnalisation du latin n'est pas une idée complètement farfelue... 

 

Sondage 4
105 participations

Comment s'est passé votre premier concours blanc ?
1) Globalement, j'ai assuré (13%)
2) Pas trop mal, mais j'ai beaucoup stressé (16%)
3) Pas terrible, mais faut relativiser (37%)
4) Très mal, j'ai foiré la majorité des épreuves (33%)

Je suis un peu triste de constater que pour une grande majorité (74 votes), les khâgneux ne réussissent pas trop le premier concours. Mais c'est pour mieux réussir au second concours blanc car nous sommes des êtres persévérants et pleins de ressources. Et puis il y a quand même 14 khâgneux qui ont assuré, donc c'est possible, et 17 qui ont pas trop mal géré. Après, c'est normal d'avoir l'impression de "foirer" en khâgne, car c'est très facile d'avoir des notes de merde, bien décourageantes, même si on a fourni un travail correct. Il faut se rappeler que les exigences du concours sont très élevées et que ce ne sont pas vos notes qui déterminent qui vous êtes.

 

Sondage 5
140 participations.

Quelle est la boisson principale que vous consommez de manière excessive pour rester éveillé ?
1) Le café (39%)
2) Le thé (37%)
3) Le coca (14%)
4) L'alcool (9%)

La plupart des khâgneux semblent se shooter au café (normal) et au thé (ce qui me surprend un peu plus, je ne pensais pas qu'autant de gens en buvait de manière régulière). Cela dit, mes profs nous ont moult fois conseillé de privilégier le thé au café. Déjà, on pue moins de la gueule. Et puis surtout, si on en boit trop, le café excite carrément et fait trembler les mains. Donc difficultés pour écrire avec fluidité donc concours raté. Pensez-y. Les khâgneux ne sont pas nombreux à boire du coca, c'est bien, ils ne seront pas gros et n'auront pas l'estomac défoncé, en revanche, il y a quand même 13 tarés qui boivent de l'alcool pour rester réveillé, ce qui semble plutôt paradoxal, puisque pour les personnes normalement constituées, l'alcool à forte dose a tendance à faire dormir.