Je profite de ce début de vacances pour démarrer un blog édifiant sur la khâgne, projet que je forme d'ailleurs depuis quelques années à présent. Et voici une transition rapide et efficace (probablement le résultat de mes deux années de travail acharné et l'apanage des étudiants habitués aux DS de six heures) qui me permet de vous présenter brièvement mon très humble parcours.

 

~ J'ai un bac littéraire en poche et deux années de prépa lettres à mon actif. Voilà. ~

 

(Hum, ce résumé me paraissait à l'écriture délicieusement concis, mais tout bien considéré, un petit développement ne sera pas de trop pour les nouveaux dans le monde de la prépa, ou de la blogosphère, ou pour les attardés.)

 

Après la mention bien à mon baccalauréat qui fut la déception de ma vie, et tout particulièrement concernant ma note de littérature (12), je me suis décidée à faire un choix entre la fac et la prépa, choix que je n'ai regretté à aucun moment. Ce qui va suivre est très cliché, alors passez directement au paragraphe suivant si vous avez déjà lu ce genre d'éloge exagérément niais sur la prépa dans un autre blog du même genre. Attention, j'ai conscience de débiter un discours que beaucoup de gens de mon espèce débitent pour exhiber l'avancement miraculeux de leur épanouissement ou pour recruter de nouveaux prosélytes. C'est pourtant la VÉRITÉ, si si. La prépa m'a changée ! Je suis UN ÊTRE NOUVEAU ! Une fille brillanteintéressante, intelligente et cultivée, et tout ça, grâce à la PRÉPA ! Ahah, non, je déconne. Enfin, je déconne à moitié. C'est ça, mais en proportions moindres et aussi avec des INCONVÉNIENTS. J'ai appris beaucoup de choses, j'ai acquis une méthode de travail efficace, et je me suis épanouie. En résumé, j'ai appris à lire et à écrire (comme au CP, c'est sans doute pour cela que la khâgne se nomme classe préparatoire... ) Hum, bref. Cependant, j'ai déjà oublié 50% de tout ce que j'ai appris, j'ai mis deux ans à acquérir cette fichue méthode de travail si efficace, et malgré mon épanouissement grandiose, je ne suis toujours pas immunisée contre la flemme. J'ai donc décidé de KHÛBER (de faire une troisième année pour les novices) pour finaliser mon apprentissage. Et accessoirement optimiser mes chances au concours cette année. 

 

Résultat de mes deux années de prépa

Un petit échantillon de ce que j'ai acquis au cours de mes deux années de prépa.

 

Je vais donc essayer dans ce blog de vous expliquer ce que j'ai mis deux ans à comprendre, c'est-à-dire les méthodes de travail personnel, les astuces méthodologiques et mes fiches ou quelques travaux sur le programme de cette année (je ne garantis pas encore cette rubrique, cela dépendra du temps dont je disposerai cette année et de mon degré de flemme). Il y aura aussi forcément un peu de ma vie personnelle et de mes passions, mais j'essaierai de réduire au maximum ces digressions passionnantes.

 

Bonne lecture, et bonne (hypo)khâgne !

 

Post Scriptum : je me suis rendue compte en rédigeant ce blog qu'en fait, Comment réussir sa khâgne© est moins destiné à vous aider qu'à coucher sur écran ce que j'ai mis deux ans à comprendre et qui constitue l'incarnation de mon soulagement. Néanmoins, merci de votre attention.

 

Khâroline, khâgneuse image liens