vendredi 17 août 2012

Finalement je l'aime bien Cicéron

  Le premier qui me dit que Cicéron, c'est pas carré, je le fracasse. Comme on l'imagine aisément, avec un titre comme les Académiques et une date de parution comme l'Antiquité, fallait pas s'attendre à exploser de rire à chaque page. Je m'attendais même plutôt à mourir d'ennui dès la deuxième et à relire 15 fois le même paragraphe avant d'en comprendre le sens, comme c'est le cas avec beaucoup de philosophes, et avec beaucoup d'écrits antiques (les Académiques réunissant les deux, j'ai failli envisager le suicide). Mais... [Lire la suite]