jeudi 3 janvier 2013

La khôlle de latin

  Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez que je suis une grosse quiche moisie en latin. Déjà je déteste le latin, je trouve que c'est inutile et beaucoup de peine pour pas grand-chose, et surtout c'est source d'un désespoir qui pourrait nous être épargné en khâgne compte tenu de la masse déjà insurmontable de travail que nous avons à torcher. Bref, continuer à nous faire étudier cette matière contre notre volonté me semble débile, d'autant que je suis certaine qu'il y a suffisamment de volontaires et de personnes... [Lire la suite]

jeudi 13 décembre 2012

Méthodologie de philosophie

  "La nullité, c'est le début de l'excellence" Adventure time. Je pense qu'il est très important de garder ça à l'esprit durant la rédaction de toute dissertation, et plus spécifiquement celle de philosophie. Notez la noblesse de la référence. En effet, vous le savez sûrement, la disserte de philosophie est souvent perçue comme la plus aléatoire. En gros, ça passe ou ça casse. Mais comment faire pour que ça passe, si vous voyez vos notes misérablement stagner à 8 ? Sachez qu'après avoir interrogé mon prof sur la question, il... [Lire la suite]
mercredi 5 décembre 2012

La khôlle de langue

  L'avantage de la khôlle de langue, c'est qu'il n'y a pas besoin de réviser trop de trucs puisque ce qui est valorisé, c'est justement la capacité du candidat à s'adapter à l'extrait de texte proposé sans essayer de plaquer ses connaissances. On peut effectivement y faire appel occasionnellement, mais en dehors de l'intro et de la conclusion, c'est à éviter, car le risque de la digression menace significativement un oral qui ne dure que vingt minutes. Cependant, malgré le fait que l'on doive valoriser la singularité de... [Lire la suite]
mardi 16 octobre 2012

La khôlle de cinéma

  Je viens de la passer, c'est tout frais dans mon esprit, j'ai eu une note potable (13), c'est donc le moment où je peux le mieux vous en parler. La khôlle de cinéma fait partie de ces khôlles "cool" où y'a rien (ou presque) à réviser. Il suffit juste d'avoir son petit bagage perso (batterie d'exemples polyvalents recasables dans toutes les matières ou les références principales du programme, le cinéma soviétique des années 20 en l'occurrence). J'ai eu la chance de me battre pendant deux heures sur un extrait trépidant de La... [Lire la suite]