Ca y est, je commence à galérer avec mes listes de mots de latin à apprendre. J'ai donc décidé, au lieu de continuer à apprendre mon latin, de vous donner deux-trois conseils sur l'optimisation de ce processus, somme toute assez chiant, soyons honnêtes. L'apprentissage du vocabulaire de latin représente un passage obligé, long, fastifieux, inutile et abrutisant de la khâgne. C'est comme ça, faut s'habituer. Je vous préviens tout de suite que mes conseils vous aideront peut-être en ce qui concerne la méthode, mais ne feront pas de miracle (comme la plupart de mes conseils, relativement inutiles, vous noterez).

 

037

 


La première chose à faire je dirais, c'est de diviser votre vocabulaire en nombre de jour qu'il vous reste avant l'interro. Je vous donne un exemple pour étayer cet argument abstrait. Admettons que vous ayez 100 mots à apprendre, et que l'interro a lieu dans quatre jours. Cela vous fait 25 mots à apprendre par jour. Si vous n'avez pas compris pourquoi, c'est parce que cent divisé par quatre égale vingt-cinq (ne me remerciez pas pour cette info, je suis à votre service). Le défaut de cette pratique, c'est que, la plupart du temps en prépa, on se rappelle qu'on a du vocabulaire à apprendre la veille de l'interro, c'est tout à fait excusable, cela arrive à tout le monde. Mais dans ce cas, il faut diviser vos mots de vocabulaire en nombre d'heures qu'il vous reste et non pas en nombre de jours. Donc si vous avez interro de latin un lundi matin sur cinq cents mots de vocabulaire et qu'il est dimanche soir, tout espoir n'est pas perdu. En deux heures, si vous n'êtes pas trop idiot et que vous vous y prenez bien, ça peut être plié. Par contre, s'il est dimanche soir 23h55, que vous êtes crevé et pas motivé, faudra penser à être moins débile la prochaine fois. Je vous répète que je ne fais pas de miracle. Vous avez donc le choix entre sécher comme un bon vrai khâgneux et aller allumer un cierge à l'Eglise. A vous de voir ce qui est le plus rentable.

 

Une fois que vous avez votre nombre délimité de mots à apprendre et que vous êtes devant votre fiche de vocabulaire, animé de soif de connaissance et dégoulinant de bonne volonté, cherchez les significations et les déclinaisons des mots car il faudra probablement les apprendre aussi. Les profs de latins sont des êtres plein de sadisme et de rigueur par nature, il faut donc stoïquement envisager toutes les perversités possibles. Apprenez par exemple la déclinaison de VIS, qui est irrégulière, et qui donne VIM à l'accusatif. En prépa, les profs l'adorent, celui-là. Enfin, ils adorent voir leurs élèves se planter dessus. Ce travail de recherche très fastidieux va vous prendre plusieurs heures et va vous vider de votre motivation, de votre énergie, voire de toute sensation, vous rendre hébété et apathique et peut-être vous tuer dans d'affreuses souffrances. 

 


Une fois que vous êtes morts, vous pouvez passer à l'apprentissage à proprement parler. Commencez par lire l'ensemble de votre liste du jour. Pour voir. Pour tâter le terrain. Pour se rendre compte. Pour avoir un aperçu, quoi. 



Après quoi vous prenez une feuille opaque et cachez les mots français. Vous dites à vois haute le mot latin, son génitif et son genre si c'est un nom OU ses temps primitifs si c'est un verbe et vous essayez de vous souvenir de sa signification française. A partir de là, deux possibilités : soit vous vous le rappelez et vous passez au mot suivant. Soit vous ne vous le rappelez pas et vous mettez une petite croix à gauche du mot. Vous faites cela avec tous les mots de votre liste.

 

Puis vous prenez une feuille blanche et vous recopiez tous les mots qui ont une petite croix avec leur signification. et vous recommencez la même opération. Comme ils sont beaucoup moins nombreux, vous les apprenez beaucoup plus vite. Vous recachez le français et vous remettez des petites croix à gauche des mots pas sus. Evidemment, vous regardez la bonne réponse à chaque fois, pour avoir juste à la prochaine lecture. Et de lecture en lecture, il y a de moins en moins de croix. Vous finissez par n'avoir que quelques mots pas sus et que, bon sang, vous n'arrivez pas à retenir. Et là, vous avez le choix entre le bourrage de crâne et les antisèches, et, une fois de plus, à vous de voir ce qui est le plus rentable. 

 

Et donc, vous faites ça tous les jours jusqu'à l'interro de vocabulaire. Et quand l'interro de vocabulaire sera passée, votre prof s'empressera de vous donner une autre fiche de 450 mots à apprendre pour dans trois semaines, donc vous remettez ça. Et vous ajoutez naturellement la version de latin qu'il faut faire deux fois par semaine, celle d'anglais, l'apprentissage des cours d'histoire et de philo, les commentaires, les DM, les révisions de khôlles et de DS, etc. Bienvenue en khâgne.