Je sais que cette année, la poésie ne fait pas partie du programme puisque c'est Le roman qui est à l'honneur. Et heureusement, car la poésie romantique lyrique toujours pareille et larmoyante à souhait de Lamartine, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je m'étais constitué en terminale un petit récapitulatif tout mignon des différents mouvements poétiques au fil des siècles. Histoire d'avoir les idées bien en place, le bon fil chronologique, et les bonnes références qui me reviennent en un coup d'oeil. Réaliser cette fiche m'a vraiment appris plein de trucs, j'ai découvert des auteurs, je me suis plongée dans leurs oeuvres, et maintenant, j'ai une vision d'autant plus globale de l'évolution poétique au fil des siècles. Elle m'a beaucoup aidée en hypokhâgne, et aussi en khâgne, l'année dernière, puisque La poésie était un axe du programme, ce qui fait que je la connais à présent par coeur. Et je pense qu'elle peut toujours être utile cette année, même si, à part Lamartine, il n'y a pas trop de poésie dans le programme... 

 

042

 

1) LA PLEIADE (16ème siècle)
- Soucis de variété dans l'inspiration : exploration de différents genres.
- Influence moderne : langue neuve et érudite. Mythes antiques revisités.
- Soucis de codification (nouvelle place du poète). Préciosité et jeux poétiques.
          --> Joachim Du Bellay (1522-1560) Les Regrets (1558).
          --> Pierre de Ronsard (1524-1585) Hymne de l'automne (1555).

2) LA POESIE BAROQUE (17ème siècle)
- Alliance de thèmes opposés : réel/illusoire, grotesque/sublime, mensonge/vérité.
- Thèmes récurrents : la mort, l'inconstance, l'illusion, le rêve, le sommeil, le miroir, le double, le corps humain. Personnages versatiles et mystérieux, instables, éphémères.
- Esthétique marquée par l'exubérance, le foisonnement, la surcharge ornementale.
          --> Théophile de Viau (1590-1626) La maison de Sylvie.
          --> Marc-Antoine Girard de Saint-Amant (1594-1661) Oeuvres.

3) LA POESIE BURLESQUE (17ème siècle)
- Thèmes comiques, familiers ou vulgaires pour désigner des choses nobles et sérieuses.
- Décalage entre grandeur et petitesse, comique et lyrique, tragique et pathétique.
- Aspiration à la noblesse des sentiments tournée en ridicule par la trivialité des sujets.
          --> Paul Scarron (1610-1660) Recueil de quelques vers burlesques.

4) LA POESIE ROMANTIQUE (19ème siècle)
- S'affranchir des contraintes de la poésie classique française (vers impairs, etc.) et explorer les possibilités de la poésie pour en enrichir l'expressivité.
- Disharmonie entre mètre et syntaxe : recours aux rejets et enjambements.
- Rapprochement avec la prose : vocabulaire brut, vif, coloré.
- Lyrisme du "je" : sentiments personnels et intimes (confidence), épreuve amoureuse.
          --> Alphonse de Lamartine (1790-1869) Méditations poétiques (1820) "Le lac".
          --> Alfred de Musset (1810-1857) Poésies nouvelles (1850) "Souvenir".
          --> Victor Hugo (1802-1885) Les Contemplations (1856).
          --> Gérard de Nerval (1808-1855) Odelettes (1853) "Fantaisie".

5) LE PARNASSE (dès 1866)
- Valorisation de l'art poétique par la retenue, l'impersonnalité et le rejet de l'engagement : réaction aux excès lyriques du romantisme.
- Travail minutieux et acharné de l'artiste, métaphore de la sculpture.
- Pas d'utilité ni de vertu : l'unique égale la beauté ("l'art pour l'art").
          --> Théophile Gautier (1811-1872) Emaux et camés (1852).

8) LE SYMBOLISME (dès 1870)
- Réaction au mouvement parnassien.
- Poésie qui allie l'idée abstraite et l'image qui l'exprime.

- Met en avant le mystère et l'intuition du poète. Formes qui évoquent une réalité supérieure et invite le lecteur à un déchiffrement.
- Création d'impressions et harmonie, soucis de rigueur.
          --> Stéphane Mallarmé (1842-1898) L'après-midi d'un faune (1876).
          --> Guillaume Apollinaire (1880-1918) Alcools (1898-1913).
          --> Charles Baudelaire (1821-1867) Les Fleurs du mal (1857).
          --> Paul Verlaine (1844-1896) Les Fêtes galantes.
          --> Arthur Rimbaud (1854-1891) Les Illuminations.

6) LE DADAISME (1916-1925)
- Précurseur du surréalisme : remise en cause des conventions et des contraintes artistiques.
- Rejet de la raison et de la logique : extravagance, dérision, humour, liberté, créativité.
      --> Tristan Tzara (1896-1963) La première aventure céleste de Monsieur Antipyrine.
      --> Hugo Ball (1886-1927) Tenderenda le fantasque (1911-1922).

7) LE SURREALISME (20ème siècle)
- "Automatisme psychique pur [qui exprime] le fonctionnement réel de la pensée"
- Nouveau regard sur les objets et les mots, libération de l'esprit, désirs profonds refoulés et sublimés.
          --> André Breton (1896-1966) Clair de terre (1923).
          --> Paul Eluard (1895-1952) Capitale de la douleur (1926).
          --> Louis Aragon ( 1897-1982) Feu de joie (1920).

9) L'OULIPO (dès 1960)
- Invention et expérimentation de contraintes littéraires nouvelles.
- Se veut un stimulant pour l'imagination.
- Recherche des "plagiaires par anticipation" qui cherchent les possibilités de la langue.
          --> Raymond Queneau (1903-1976) Cent mille milliards de poèmes (1961).
          --> Italo Calvino (1923-1985) Si par une nuit d'hiver un voyageur (1979).
          --> Georges Perec ( 1936-1982) La Disparition (1969).

 

Voici donc le contenu de cette petite fiche, presque illisible tellement j'ai écrit petit pour tout faire tenir sur une seule page recto verso, qui est très pratique et que je consulte toujours. Je vous invite évidemment à la compléter si vous y voyez des modifications à faire ou à aller consulter Wikipédia votre encyclopédie de prédilection pour les auteurs que vous ne connaissez pas.