Un khâgneux, ça se reconnaît tout de suite. Et si on ne vous identifie pas immédiatement comme khâgneux, c'est que vous ne possédez pas le bon matériel. Je ne pense pas particulièrement que l'habit fasse le moine, mais quand on appartient à une certaine catégorie d'étudiants, on en prend vite les réflexes pour se fondre dans la masse, et cette intégration inconsciente passe par l'acquisition progressive d'un certain nombre d'objets utiles qui vous représentent. Ca peut sembler un peu réducteur de se trouver ainsi associé à des objets spécifiques, mais très vite, on en devient fier. Après tout, ils n'ont pas qu'une fonction à remplir, ils symbolisent le travail et l'expérience qu'il y a derrière toute cette parade et notre envie de grandir et de réussir.

 

Parallèlement, il existe aussi certains petits trucs qui montrent si vous n'êtes pas un "vrai khâgneux". Ca veut surtout dire que vous ne correspondez pas au bon cliché, en fait. Mais en avez-vous envie ? Pour ma part, la réponse était claire. Je SUIS une vraie khâgneuse à 100% ! Je suis flemmarde, mais volontaire ! J'écoute pas, mais j'ai de bonnes notes ! Je révise, mais je foire mon concours ! J'aime mes profs, mais pas leurs cours ! Vous voyez, je suis un oxymore à moi toute seule. C'est une fierté de me dire que je suis khâgneuse et que je corresponds au cliché (Evidemment, pour avoir le privilège de posséder l'attirail du bon vrai khâgneux de base, vous pouvez copier sur vos amis khâgneux, et notamment les khûbes, après avoir observé leurs moeurs et comportements pendant les premières semaines de khâgne. Si vous êtes en train de lire ceci, vous avez beaucoup de chance, car je vais accélérer ce processus en vous donnant d'ores et déjà les éléments qui feront APPAREMMENT de vous un bon khâgneux).

 

Pour ceux qui se demanderaient à quoi ça sert, je fournirai une double réponse : la première raison est la satisfaction personnelle que cela engendre (vous êtes khâgneux, vous vous sentez khâgneux, donc même sans vous en rendre compte, même si vous avez des notes de merde, et même si vous n'êtes pas très motivés, vous sentez que vous faites partie d'une caste à part. Et si vous êtes un peu prétentieux, ce qui n'est pas toujours condamnable, vous pouvez même sentir que cette caste à part est supérieure...Bref). La deuxième raison est qu'on néglige souvent l'image qu'on peut donner à nos profs. Et, j'y reviendrai dans un article spécial, mais se faire bien voir des profs peut hautement contribuer à une réussite khâgnale.

 

Le matériel du mauvais khâgneux :
- Le trieur surchargé avec des feuilles qui menacent de s'envoler à chaque fois que vous le déplacez. Ca donne tout de suite une image de personne qui ne sait pas s'organiser, qui ne range jamais ses feuilles, qui a probablement dans le cerveau un bordel de synapses enchevêtrées semblable à celui qui règne dans vos cours. 
- L'agenda gros comme un pavé de Proust et personnalisé avec des photos, ou des images Hello Kitty. On se réveille, on n'est plus en sixième. Déjà, la customisation extravagante est signe que vous n'avez rien d'autre à foutre. De plus, on ne prend plus ses petits exercices à faire et ses petites leçons à apprendre la veille pour le lendemain. Quand on est en khâgne, on sait ce qu'on a à faire. TOUJOURS. Parce que, de toute façon, c'est toujours pareil. Et si vous avez besoin de regarder votre agenda pour savoir si vous avez des devoirs à faire pour le lendemain en khâgne, c'est que vous avez un problème. La seule chose que vous notez dans votre agenda sont les dates des DS, des khôlles et des concours. Et éventuellement des DM s'ils ne sont pas réguliers.
- Le paquet discount de 20 bics bas de gamme. Si vous m'avez lue, vous savez que votre stylo est un facteur essentiel de la qualité de vos prises de notes. Et puis je trouve qu'écrire au bic, c'est plus dur qu'à la plume, l'encre glisse moins bien. Mais ce n'est que mon avis perso.
- Les fiches qui sont le résumé d'un cours que vous n'avez pas appris et qui ne servent à rien.


Le matériel du bon khâgneux :
- Le stylo fétiche. Plaisir d'écrire = notes plus claires = apprentissage plus régulier = concours dans la poche bonne culture générale.
- Le surligneur. Quel khâgneux n'a jamais surligné ? Ca vous occupe les mains pendant la lecture orale de textes dont vous ne comprenez rien.
- Des marques-pages autocollants (en plastique fluo, vous savez) dont vous pouvez user et abuser pour bien montrer que vous avez lu vos oeuvres de fond en comble et que vous y avez relevé plein de choses intéressantes. Accessoirement, ça aide aussi à retrouver une page plus facilement.
- Les cahiers. Je ne reviendrai pas là-dessus, si vous avez encore des doutes, rendez-vous ici.
- Le grand Gaffiot, votre maître, et surtout pas le Gaffiot de poche, sous peine de passer pour un amateur ! J'ai compris ça l'année dernière. Quand vous avez à le trimbaler (c'est fréquent), prenez-le à la main, même s'il rentre dans votre sac. Comme ça, tout le monde voit bien que vous êtes en khâgne (oui, avec un Gaffiot à la main, vous pouvez difficilement passer pour autre chose qu'un khâgneux), surtout si vous prenez des transports en commun pour vous rendre en cours. Ca marche aussi avec les Lettres Latines.
- Les boules Quies en DS. Ca fait genre vous êtes concentré. 
- La montre à gousset. Ca fait chic de la poser sur la table bien en évidence avant de passer une khôlle. En plus, ça fait croire que vous savez gérer votre temps.
- La barre chocolatée et le paquet de mouchoirs. EVIDEMMENT, comment réussir un DS si on a l'estomac qui gargouille à en déranger les voisins ou la morve qui vous dégouline du nez sur votre copie ?