Le khâgneux est un être globalement sérieux et censé, il va donc de préférence éviter de sécher trop souvent. Vous pouvez même ne jamais sécher, c'est en fait l'idéal, car en prépa, on est au lycée, les profs notent les absences, les parents en sont avertis, bref on est fliqués comme en sixième. L'absentéisme est très mal vu à la fois par les professeurs et par les autres élèves qui ont tendance à trouver cela injuste. Donc si vous voulez sécher intelligemment il existe plusieurs règles simples à respecter. On ne sèche pas n'importe comment, sinon on est tout de suite suspecté, et nous voulons passer pour un élève respectable, afin de nous faire bien voir des profs et d'être digne de notre statut d'élite.

 

Pourquoi sécher

Rattraper du sommeil en retard me parait l'option la plus avantageuse. Vous pouvez ainsi ne sécher que par tranches de deux heures, ce qui est plus raisonnable. Le défaut de ce plan, c'est que les heures de sommeil, du coup, on les prend plutôt le matin et donc on a tendance à toujours sécher le cours du lundi matin de 8h à 10h. Sinon, travailler pour un DS ou une khôlle à venir, ou une version à rendre, ou un commentaire à rédiger. En revanche, ne séchez jamais pour rattraper ce que vous n'avez pas fait et auriez dû faire. C'est trop tard ! Il vaut mieux ne pas accumuler trop de retard, alors si vous avez loupé un wagon en route, prenez le prochain et oubliez le reste.

 

Ne pas sécher trop souvent

Cela me semble une évidence mais il vaut mieux le répéter pour les aveugles et les attardés. Ne séchez pas plus de deux-trois fois par mois. Et encore, trois fois, ça me semble trop. Allez en cours quand vous êtes enrhumé (ou toute maladie du moment que vous tenez debout et éveillé), cela vous autorise à sécher quand vous en aurez vraiment besoin. Cette année j'ai commencé à pas mal sécher (deux à trois cours par semaine) après le concours, donc pendant la révision pour les oraux. Ce ne sont que des entrainements à l'oral donc c'est particulièrement stressant, chiant et contraignant. Par exemple, en spé, on avait 4 textes par semaine à préparer et un des huit élèves était tiré au sort pour passer à l'oral pendant une demi-heure. Comprenez que quand on est sûr de ne jamais passer ces oraux, c'est un peu pénible. Mais mon exemple n'est pas à suivre.

 

Ne dire à personne qu'on sèche

Ou au moins, évitez de vous en vanter. Soyez logique, si vous séchez, restez discrets, sinon la rumeur va se répandre et même les profs seront au courant et après c'est clair que vous ne pourrez plus sécher allègrement sans générer une certaine suspicion.

 

Justifier toutes ses absences

Justifiez vos absences et allez de vous-mêmes présentez les mots d'absences. Variez les motifs et choisissez des motifs qui suscitent la compassion : gorge enflammée, enterrement, vomissements, toux sanglante, forte fièvre, malaises, rendez-vous chez l'allergologue, décès de votre chien, urgence à l'hôpital, séance de chimiothérapie, rendez-vous au planning familial, avortement, enfin, c'est vous qui voyez. Du moment que ça reste plausible.

 

Fréquences à respecter

Evitez de sécher systématiquement le cours d'anglais du jeudi de 15h à 17h pour éviter de passer en version. Evitez aussi d'être absent le lundi matin. Surtout un jour de rentrée. C'est très mal vu. Evitez de sécher toujours les mêmes matières. Faites un roulement. Et évitez aussi de sécher les mêmes matières aux mêmes heures, les profs le voient rapidement. Nous avons un peu trop tendance à prendre les profs pour des cons. Ils s'en rendent compte très vite quand on tire au flanc. 

 

A quels moments il ne faut jamais sécher

Il ne faut jamais sécher les interros ou les contrôles plannifiés. Ils se raréfient en prépa, mais en latin, ou en philo, on en a toujours de temps en temps. Il ne faut jamais sécher les DS. C'est hautement suspect et vous serez sigmatisé d'office. Il vaut mieux éviter de sécher avant les concours blancs, car à ce moment-là, les profs les plus lents, et les plus sujets aux digressions semblent se réveiller et prendre conscience du retard qu'ils ont pris. C'est à cette période par exemple que les profs de littérature laissent tomber leurs anthologies qu'on peut lire tout seul et leurs explications de texte qui ne servent à rien pour une disserte et font enfin des vrais cours de littérature. Evitez de sécher les cours de méthodologie, ça sert toujours et en plus, c'est reposant.

 

A quels moments il faut sécher

Après un concours, vous avez bien mérité un petit moment de répit. Ou, plus généralement, quand vous sentez que vous avez du sommeil en retard, que ça fait longtemps que vous n'avez pas séché, et que des cours pas bien intéressants se profilent à l'horizon de votre khâgne. Bref, quand vous sentez que vous pouvez employer plus utilement deux heures de votre temps qu'en allant en cours.

 

Quelles matières sécher

Il ne faut pas le faire systématiquement, mais les cours d'anglais sont très facilement séchables. Et d'une manière générale, tous les cours qui incluent des explications de texte. Je n'ai jamais compris l'utilité des explications de texte en cours, mais si vous l'avez comprise, n'hésitez pas à me l'expliquer. Vous pouvez donc sécher une partie des cours de littérature et de spé philo/littérature. Si, comme moi, vous faites cinéma audiovisuel, et que vous vous bouffez des heures de lecture commune d'ouvrages théoriques assomants et que ça vous saoûle de venir en cours pour faire la lecture et surligner des trucs que vous faites semblant de trouver importants, ces cours là sont à sécher en priorité. Pas trop souvent, malheureusement. Et renseignez-vous à l'avance du programme de cours de la semaine, parce que les cours de cinéma où on ne fait que regarder des extraits de films sont généralement super intéressants (mais super rares donc il ne faut pas les louper).

 

Quelles matières ne surtout pas sécher

L'histoire, indubitablement ! Rattraper un cours d'histoire sur quelqu'un d'autre est long, compliqué et pénible. En histoire, mieux vaut avoir toujours vos propres notes. Donc soyez toujours présents. Evitez également de sécher la philo. Vous pourriez manquer des infos intéressantes. Et ne séchez pas le latin, surtout si votre prof est intransigeant (c'est courant chez les profs de latin) et surtout si vous êtes mauvais.

 

Optimiser le séchage

Evitez de sécher en bande. Consultez vos meilleurs amis, car si vous êtes absent en même temps que votre meilleur pote, c'est vite suspect. Profitez de vos heures de séchage pour faire des trucs importants. Ne séchez pas pour glander. Notez les jours où vous avez séché afin de sécher de manière irrégulière pour que vos absences ne paraissent pas trop préméditées. Evitez d'attendre vos potes à la sortie du lycée après un cours que vous venez de sécher. Vous pourriez croiser le prof dont vous venez de sécher le cours et c'est toujours embarrassant...

 

Mise en garde

Si vous êtes absents trop souvent, le conseil de classe en tiendra compte pour votre passage en khâgne ou en khûbe et pour l'attribution de vos équivalences. Sécher peut parfois sauver la vie, alors de brûlez pas vos cartouches d'emblée et gardez-vous des jours d'avance.